Implant oculaire

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka

Sommaire

Dans certains cas, le défaut visuel ne peut être corrigé que par la mise en place d'une lentille à l'intérieur de l'œil, ou implant. Les implants sont également le traitement de choix en cas de cataracte.

Qu'est-ce qu'un implant oculaire ?

Aussi appelé implant additif, il s'agit d'une lentille synthétique que l'on place à l'intérieur de l'œil pour corriger les défauts visuels ou remplacer un cristallin abîmé (en cas de cataracte).

L'opération se fait sans hospitalisation, en « ambulatoire ». Le chirurgien pratique une petite incision dans la cornée et glisse l'implant oculaire devant ou derrière l'iris. Les deux yeux sont opérés à une semaine d'intervalle, en général.

L'implant oculaire peut aussi être placé après extraction du cristallin, la « lentille » de l'œil. C'est notamment le cas pour traiter une cataracte.

Une fois mis en place, l'implant oculaire est totalement invisible et indolore.

À qui s'adressent les implants oculaires ?

Les implants oculaires concernent généralement les personnes souffrant de défauts visuels très importants, comme une forte myopie ou hypermétropie. L'astigmatisme et la cataracte sont également des indications à la pose d'implants.

Les implants oculaires sont généralement proposés lorsque les yeux présentent des contre-indications à l'opération par PRK ou Lasik.

Il s'agit également d'une solution intéressante en cas de presbytie, car il est possible de mettre en place un implant progressif (ou multifocal) qui permet de corriger la vision de près et de loin, comme les verres progressifs.

Types d'implants

Il existe différents types d'implants oculaires adaptés à chaque situation. En voici quelques exemples :

  • Les implants de chambre antérieure, dont les implants « clipsés » : ils sont fixés à l'iris (la partie colorée de l'œil), ils sont par exemple utilisés pour corriger les fortes myopies (-10 à -20 dioptries).
  • Les implants de chambre postérieure : ils sont placés devant le cristallin, ils sont moins utilisés car ils accélèrent le vieillissement du cristallin.
  • Les implants multifocaux : ils permettent de corriger la presbytie ou la cataracte.

Résultats et effets indésirables dus à l'implant

Les résultats dépendent beaucoup du problème visuel. Cependant, c'est la seule option en cas de myopie ou d'hypermétropie très fortes et les résultats sont généralement satisfaisants.

La récupération visuelle est rapide, mais il peut y avoir quelques effets indésirables tels que la perception de halos et des difficultés à voir la nuit.

L'opération étant assez « lourde » comparée au lasik ou à la PRK, il est important d'être suivi régulièrement par son chirurgien.

Ces pros peuvent vous aider