Sommaire

La tache aveugle résulte de la présence d'une zone physiologique de la rétine dépourvue de photorécepteurs. Cette particularité, liée à l'insertion du nerf optique, entraîne une lacune dans le champ visuel. Voici tout ce qu'il faut savoir sur le sujet.

Tache ou point aveugle : l'anatomie de la rétine

L’œil fonctionne comme une chambre noire qui donne une image inversée de l'objet sur la surface de la rétine. La rétine, structure sensorielle de l’œil, est sa tunique la plus profonde. Elle comporte deux couches : une couche pigmentaire au niveau externe, une couche interne composée de photorécepteurs (cônes et bâtonnets) et cellules nerveuses qui traitent l'information visuelle.

C'est au niveau de la papille optique, localisée sur la partie périphérique de la rétine, que sortent les fibres nerveuses efférentes (axones qui apportent l'information au cerveau) où elles forment le nerf optique. La papille est aussi la zone où débouche le réseau artériel et veineux de la rétine. Non loin de la papille optique, la macula est située au milieu de la rétine. C'est une région dont la partie centrale, la fovéa, contient une importante densité de photorécepteurs. La fovéa est le point de la rétine dont l'acuité visuelle est la meilleure.

Chaque œil est relié à un nerf optique, les deux nerfs se croisant au niveau du chiasma optique, où s'entrecroise seulement une partie des fibres nerveuses. Toutes les fibres nerveuses se dirigent ensuite vers les aires visuelles du cortex occipital après être passées du même côté ou du côté opposé, par les bandelettes optiques, les corps genouillés latéraux et les radiations optiques.

Caractéristiques de la tache aveugle

La tache aveugle, point aveugle ou encore tache de Mariotte, est une lacune physiologique du champ visuel, elle correspond à la papille optique, zone de la rétine dépourvue de photorécepteurs : c'est donc une zone aveugle. On doit sa découverte au physicien français Edmé Mariotte, au XVIIème siècle.

Cette région de la rétine est en effet le point de départ du nerf optique et des vaisseaux sanguins qui sortent du globe oculaire. Elle permet la transmission des influx nerveux de la couche rétinienne interne jusqu'au cortex cérébral, ainsi que l'entrée et la sortie des vaisseaux sanguins artériels et veineux.

La tache aveugle est située à 10° dans le champ visuel en temporal. Elle couvre un champ de vision de 3° pour chaque œil en vision monoculaire.

On peut faire le test en fermant un œil (gauche) et en tendant par exemple un crayon devant l’œil opposé (droit), bras gauche tendu, puis en déplaçant lentement un second crayon à l'horizontale en temporal (vers l'extérieur), sans quitter le premier crayon du regard. On voit alors disparaître puis réapparaître le crayon tenu par la main droite.

Tache aveugle et atteinte du champ visuel

Le champ visuel désigne la projection de l'ensemble de points de l'espace, vu par un œil fixant droit devant lui :

  • Chaque œil dispose d'un champ visuel, leur superposition constituant le champ visuel binoculaire.
  • Le champ visuel est lié à la sensibilité rétinienne. Comme la densité en photorécepteurs est plus importante sur la macula, la rétine centrale voit de manière plus fine que la rétine périphérique.
  • La moitié des fibres nerveuses passant de l'autre côté du cerveau, chaque demi champ visuel se projette dans l'hémisphère opposé. Le champ visuel s'étend jusqu'à 60° en hauteur, 80° en bas, 90° en temporal (vers l'extérieur) et 60° en nasal (vers l'intérieur en direction du nez), limité par les reliefs de l'orbite et du nez.

Nous n'avons pas conscience de la tache aveugle car elle est compensée par notre vision binoculaire, chaque œil compensant la tache aveugle de l'autre. Toutefois, en conduite automobile, lorsque nous jetons un coup d’œil en vision rapide, c'est la vision monoculaire qui est utilisée, notre cerveau compensant la tache aveugle par des informations prises dans l'environnement.

La perception est donc fausse et nous risquons de ne pas voir un objet. C'est pour cela qu'il faut prendre le temps de tourner la tête à 90° en cas de besoin, afin de bien utiliser sa vision binoculaire et ne pas rater d'informations visuelles.

Aussi dans la rubrique :

Vue et optique

Sommaire

Ces pros peuvent vous aider