Sommaire

Le clignement des yeux, appelé aussi nictation, est un réflexe involontaire des paupières permettant d'humidifier et de protéger les yeux. En cas de défaillance du clignement des yeux, les yeux peuvent devenir plus sensibles, secs ou photosensibles (sensibles à la lumière). Dans certaines pathologies, dont le blépharospasme, ce réflexe peut être perturbé. Cette situation engendre une gêne dans la vie de tous les jours.

Qu'est-ce que le clignement des yeux ?

Le clignement des yeux est un réflexe involontaire se produisant plusieurs dizaines de milliers de fois par jour. C'est d'ailleurs un des réflexes les plus rapides du corps humain.

Ce clignement est un mouvement qui permet d'humidifier l’œil, en répartissant le liquide lacrymal (les larmes) de façon régulière à la surface de l’œil. Cette opération permet d'éviter le dessèchement de l’œil, appelé aussi syndrome des yeux secs. Le clignement des yeux permet également de protéger l’œil contre les poussières et autres petites agressions.

Lire l'article Ooreka

Fréquence de clignement des yeux

Le clignement des yeux se produit à une fréquence normale toute la journée. Certaines situations peuvent augmenter la fréquence de clignement des yeux : par exemple, le stress, les émotions ou tout simplement lors d'une conversation.

La fréquence du clignement peut aussi augmenter en cas d'agression de l’œil (allergie, corps étranger, poussière, cils...). À contrario, la fréquence de clignement peut diminuer dans certaines circonstances comme, par exemple, lors de la lecture.

Nictation : cas du clignement excessif des yeux

Il existe certains cas où la fréquence de clignement peut être excessive.

Le blépharospasme

Le blépharospasme est une stimulation nerveuse anormale du nerf facial. Ce nerf commande, entre autres, le clignement des yeux.

Les personnes touchées par le blépharospasme ont donc un clignement des yeux excessif. Ce dernier, dans certains cas, peut empêcher les actes du quotidien, comme la conduite, ou peut avoir des répercussions sociales importantes.

Autres causes

Certaines pathologies ou certains médicaments peuvent engendrer des clignements de l’œil excessifs. C'est le cas, par exemple :

Enfin une utilisation prolongée d'écrans d'ordinateurs, par exemple, peut aussi parfois engendrer des troubles du clignement des yeux.

Consulter la fiche pratique Ooreka

Traitement contre le clignement excessif des yeux

Le blépharospasme peut être traité de façon très efficace grâce à des injections de botox. Ces injections permettent de paralyser et de détendre les paupières, provoquant ainsi une baisse de la fréquence du clignement des yeux.

Aussi dans la rubrique :

Vue et optique

Sommaire

Ces pros peuvent vous aider