Sommaire

L'endophtalmie est une complication grave qui survient surtout dans les suites d'une chirurgie oculaire. Le diagnostic et le traitement doivent être précoces car, en l'absence de traitement, l'endophtalmie entraîne la perte du globe oculaire. On vous en parle dans le détail avec cet article !

Endophtalmie : définition

L'endophtalmie est une infection grave au niveau intra-oculaire, d'origine infectieuse. Elle atteint l'ensemble des tissus internes de l'œil. C'est la complication la plus redoutée dans les suites de la chirurgie de la cataracte. Rare, elle reste toutefois imprévisible même si les techniques d'asepsie et de chirurgie ont permis de diminuer son risque de survenue.

L'endophtalmie post-opératoire est qualifiée d'infection nosocomiale, dans le sens où c'est une maladie contractée dans un établissement de soins au cours d'une hospitalisation ou de soins ambulatoires.

Causes de l'endophtalmie

Endophtalmie post-opératoire

Les germes responsables sont la plupart du temps bactériens : staphylocoques, streptocoques et entérocoques. 

La contamination se fait généralement par le passage dans l’œil des bactéries naturellement présentes à la surface oculaire ou présentes à l'intérieur des glandes lacrymales. Elle peut toutefois être générée par le matériel du bloc, les médicaments introduits dans l’œil, ou encore des tissus infectés sur une autre partie du corps.

Certains facteurs peuvent favoriser l'endophtalmie :

Autres causes d'endophtalmie

En dehors du contexte post-opératoire, l'endophtalmie peut également être contractée suite à un traumatisme oculaire perforant (plaie oculaire).

Elle peut aussi être d'origine endogène, dans le cadre de la présence de bactéries dans le sang (bactériémie).

L'endophtalmie est favorisée par la présence d'un corps étranger intra-oculaire, présent de façon accidentelle ou chirurgicale, ou par le port de lentilles de contact.

Endophtalmie : les symptômes qui doivent alerter

Le délai d'apparition de l'endophtalmie post-chirurgicale est d'environ 6 jours. Le contexte est soit chirurgical, soit traumatique.

Les symptômes qui doivent alerter sont les suivants :

  • douleur oculaire ;
  • rougeur oculaire ;
  • baisse de l'acuité visuelle (flou visuel) ;
  • œdème de la paupière ;
  • présence de sécrétions oculaires ;
  • irrégularité de la pupille ;
  • hypopion : présence de pus entre la cornée et l'iris, qui crée un niveau liquidien à la partie inférieure de l’iris.

Diagnostic et traitement de l'endophtalmie

Diagnostic

Le diagnostic comporte :

  • un examen ophtamologique complet ;
  • la recherche du germe par prélèvements oculaires réalisés sous anesthésie locale ou générale : ponction de la chambre antérieure et ponction du vitré, avec mise en culture des prélèvements.

Traitement

Le traitement est une urgence, il doit être mis en place rapidement car il conditionne le pronostic. Il nécessite une hospitalisation et comporte :

  • une antibiothérapie mise en place après la réalisation des prélèvements, par voie intra-oculaire et/ou par voie générale, traitement antifongique en cas d'infection fongique ;
  • corticoïdes administrés par voie intra-oculaire, et parfois par voie générale;
  • ablation chirurgicale du vitré infecté (vitrectomie), c'est-à dire de la matière gélatineuse qui remplit l'intérieur de l’œil. Elle est indiquée lorsque l'acuité visuelle est d'emblée très réduite, ou réalisée de façon différée en cas d'aggravation des signes cliniques. Elle vise à limiter la perte d'acuité visuelle ;
  • traitement du site infecté si nécessaire.

Prévention de l'endophtalmie

La prévention de l'endophtalmie post-opératoire passe par :

  • la réduction du délai d'hospitalisation pré-opératoire ;
  • le traitement des facteurs de risque avant la chirurgie;
  • éliminer les colonies de staphylocoque au niveau nasal ;
  • mesures d'asepsie : permettent de diminuer la contamination par des germes, elles comportent les règles d'hygiène du bloc opératoire et la stérilisation du matériel ;
  • antisepsie du site opératoire avec désinfection de la surface oculaire ;
  • antibioprophylaxie (administration d'antibiotiques afin de prévenir le risque infectieux) du début à la fin de l'intervention ;
  • surveillance étroite post-opératoire d'autant plus en cas de facteurs de risque.

Il est impératif de consulter en urgence :

  • au moindre doute dans les suites d'une chirurgie oculaire ;
  • en cas de traumatisme oculaire.

Aussi dans la rubrique :

Troubles visuels

Sommaire

Ces pros peuvent vous aider