Sommaire

L'œdème papillaire, est une augmentation du volume de la papille (la zone de l’œil où prend naissance le nerf optique). Un œdème papillaire est la conséquence d'une hypertension intracrânienne. L'œdème papillaire est généralement bilatéral. La pathologie peut mettre plusieurs semaines à guérir, mais il arrive que l'œdème papillaire évolue vers une perte de vision, partielle ou totale.

Diagnostic d'un œdème papillaire

Examen clinique

  • Examen de fond d'œil : il s’agit d’un examen indolore, réalisé par un ophtalmologiste avec des instruments d’optique (lentilles, microscope, etc.) Il permet d’observer les structures de l’œil situées en arrière du cristallin, et particulièrement la rétine.
Lire l'article Ooreka

Examen paraclinique (complète l'examen du fond d'œil)

  • Cliché en fluroescence : les clichés en autofluorescence réalisent une carte topographique grâce au fluorophore (ce qui permet la fluorescence) au sein des cellules pigmentaires.
  • Échographie de la tête du nerf optique.
  • Tomographie en cohérence optique (TOC) : c'est une technique d’imagerie non invasive en ophtalmologie qui permet d’explorer les structures de l’œil.

Œdème papillaire : cas particulier de la grossesse

L'œdème papillaire est une complication rare de la grossesse, même s'il existe, au cours de la grossesse, un risque six fois supérieur de développer une hypertension intracrânienne (augmentation de la pression du liquide céphalo-rachidien (LCR), sans anomalie biologique du LCR). Cette complication est due au développement d'une hypertension artérielle.

Parmi les facteurs de risques cités, on retrouve les troubles de la coagulation (de la viscosité sanguine), notamment la thrombophilie (prédisposition à déclencher un caillot sanguin) et l’hypofibrinolyse (déficit quant à la destruction d'un caillot sanguin), ainsi que le syndrome des ovaires polykystiques (trouble hormonal).

Causes d'un œdème papillaire

  • Uvéite (inflammation de l'uvée, qui est une membrane de l'œil)
  • Méningites (inflammation des méninges),
  • Myélites (inflammation de la moelle épinière),
  • Hypertension intracrânienne
  • Une origine toxique (cordarone, carences vitaminiques multiples)
  • Une neuropathie optique œdémateuse ou inflammatoire
  • Une cause ischémique (diminution de l'oxygénation)
  • Une cause tumorale avec compression (cancer)

Conséquences d'un œdème papillaire

En absence de traitement, quand la pression artérielle n'est pas abaissée, l'œdème papillaire peut évoluer vers une atrophie optique secondaire avec baisse permanente de l'acuité visuelle, voire une cécité complète.

Traitement d'un œdème papillaire

Le plus souvent l'œdème papillaire est bilatéral, c'est-à-dire qu'il concerne les deux yeux. La première manifestation est tout d'abord une dilatation des vaisseaux, c'est-à-dire un agrandissement du calibre de ceux-ci suivi d'un flou dans les contours de la pupille.

L'œdème papillaire faisant suite à une hypertension artérielle, son traitement nécessite donc celui de l'hypertension artérielle.

Lire l'article Ooreka

Médicamenteux

Traitement anti-hypertenseur (diurétique, bêta-bloquant, inhibiteur calcique). Ce sont des médicaments qui, par différents mécanismes, vont permettre la diminution de la pression artérielle.

Précaution d'un œdème papillaire

Les mesures suivantes permettent d'éviter une hypertension artérielle et limitent donc les risques de développer un œdème papillaire :

Alimentation

L'alimentation a des répercussions sur la tension artérielle, la recommandation première est de limiter la consommation en sel. Il faut en parallèle favoriser une alimentation riche en potassium puisque celui-ci agit comme un diurétique. Selon une étude, il faudrait ingérer au moins 4,7 grammes de potassium par jour pour faire baisser la pression artérielle.

Exercice physique

Les exercices de type cardiovasculaire (marche rapide, course, vélo, danse, natation) sont recommandés. On suggère d'en faire au moins 20 minutes par jour, mais tout exercice physique, même moins intense, est bénéfique.

Perte de poids

En cas de surplus de poids, maigrir est la méthode la plus efficace pour réduire la tension artérielle.

Aussi dans la rubrique :

Troubles visuels

Sommaire

Ces pros peuvent vous aider