Opération de la myopie

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka

Sommaire

La chirurgie de la myopie est une opération des yeux courante, effectuée le plus souvent grâce au laser, sous anesthésie locale et en ambulatoire (pas d’hospitalisation). Elle permet aux patients myopes de ne plus porter de lunettes ou de lentilles. Chaque année, des millions de myopes bénéficient de la correction de leur myopie et deviennent indépendants à une correction optique de loin.

Quand et pourquoi se faire opérer d'une myopie ?

Il est conseillé de se faire opérer vers l'âge de 20-25 ans, pas avant, car il faut que la myopie soit totalement stabilisée. L'opération n'est pas pratiquée chez les personnes âgées non plus. Elle permet au patient myope de ne plus porter de lunettes ou de lentilles, ce qui procure une meilleure qualité de vie.

Déroulement d'une opération de la myopie

La chirurgie de la myopie consiste à réduire la puissance optique de l’œil myope, et rendre le patient emmétrope (vision nette de loin sans correction). Pour cela, il convient soit de :

  •  Réduire la puissance optique de la cornée :
    •  en PKR (laser de surface), la correction est délivrée par le laser qui agit à la surface de la cornée (partie transparente antérieure de l'œil), après retrait de la couche épithéliale (cellule à la surface de l'œil). Sa durée est courte (quelques minutes). Le laser sculpte la face antérieure de la cornée de manière à en réduire la courbure, et donc la vergence.                                                                                                                             
    •  en LASIK, la sculpture au laser est délivrée dans l’épaisseur de la cornée, après découpe et soulèvement d’un capot cornéen superficiel. Le capot est ensuite remis en place afin de cicatriser. Cette technique peut durer en moyenne 20 minutes par œil.                                                                                                                                                 
  • Remplacer le cristallin par un implant moins puissant : ces techniques reposent sur l’ablation du cristallin, et son remplacement par un implant. Le cristallin est retiré par une intervention effectuée sous anesthésie locale (gouttes) : cette intervention est équivalente à celle de la cataracte. Les deux yeux ne sont pas opérés le même jour (une semaine d’intervalle).

En effet, même si la cause principale de la myopie est une longueur excessive de l’œil (longueur axiale trop grande), il n’est pas possible en pratique de raccourcir l’œil (c’est-à-dire réduire la longueur axiale, ce qui permettrait à la rétine d’être dans le plan où la lumière est focalisée par la cornée et le cristallin).

Suites opératoires d'une myopie

Les points communs des suites opératoires en PKR (laser de surface) et en LASIK

  1. Retour au domicile rapide après l’intervention (le jour même, après une collation)
  2. La prescription de collyres antibiotiques et anti-inflammatoires à débuter le jour même
  3. L’interdiction de se frotter les yeux
  4. Le port d’une coque de protection transparente pour la première nuit
  5. La nécessité de porter une protection par verres solaires (UV) à l’extérieur en cas d’ensoleillement intense et/ou prolongé

Quelques différences entre ces techniques en matière de suites opératoires

Effets secondaires ou complications :

Le risque zéro n'existe pas en chirurgie, même si les complications du LASIK sont extrêmement rares.

  • Accident de découpe
  • Érosion cornéenne
  • Vision dédoublée et déformation des images
  • Sécheresse oculaire
  • Inflammation, infection de la cornée
  • Astigmatisme dû à une irrégularité de la surface de la cornée (peut se traduire par un flou visuel, une vision double)
  • L'apparition d'une ectasie (bombement évolutif d'une cornée trop fine). Il s'agit d'une complication grave. Elle se manifeste quelques mois ou années après l'opération par la réapparition de la myopie avec un astigmatisme qui vont s'accentuer progressivement. C'est une déformation progressive de la cornée. L'apparition d'une ectasie se voit quand le creusement de la cornée a été trop important ou quand la cornée était pathologique (kératocône). Elle peut conduire à la nécessité d'une greffe de cornée.

Remboursement d'une opération d'une myopie

L'opération coûte environ 2500 euros. La Sécurité sociale ne rembourse pas cette opération. Selon le contrat, les mutuelles peuvent prendre en charge une partie de l'opération, qui peut aller de 300 à 600 voire 700 euros par œil pour les très bonnes mutuelles.

Ces pros peuvent vous aider