Iritis

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka

Sommaire

Quand une partie de l’œil s’enflamme, la vision peut être touchée. C’est un des risques en cas d’iritis.

Faisons le point sur cette affection, sur ses symptômes et ses traitements pour y voir plus clair.

Iritis : qu’est-ce que c’est ?

Appelée aussi uvéite antérieure, l’iritis est une inflammation de l’iris. L’iris est le disque rond situé dans l’œil, qui lui donne sa couleur et qui est chargé de réguler la quantité de lumière parvenant à la rétine.

L’inflammation de l’iris survient rarement seule :

  • Elle se combine le plus souvent avec une inflammation du corps ciliaire (appelée cyclite). On parle d’iridocyclite pour qualifier l’association des deux inflammations.
  • À cela s’ajoute généralement une inflammation de la choroïde (appelée choroïdite). L’association des trois inflammations se nomme alors uvéite, puisque l’iris, le corps ciliaire et la choroïde forment l’uvée.

Quels sont les symptômes de l'iritis ?

En plus d’une douleur affectant l’œil concerné par l’inflammation de l’iris, la maladie provoque les symptômes suivants :

  • les yeux rouges ;
  • une sensibilité accrue à la lumière :
  • une vision floue ;
  • l’apparition de tache dans la vision.

Causes de l'iritis

Dans la majorité des cas, on ne connaît pas la cause de l’iritis. Mais il est possible de lier l’iritis à :

  • un traumatisme oculaire, comme une blessure pénétrante une brûlure ou un choc à l’œil ;
  • des facteurs génétiques ;
  • la prise de médicaments, comme certains antiviraux ;
  • certaines maladies : des infections, comme le zona, la toxoplasmose, la tuberculose ou encore la syphilis, des maladies auto-immunes, comme la sarcoïdose, la polyarthrite rhumatoïde.

Il existe certains facteurs de risques reconnus pour favoriser l’apparition de l’iritis. Parmi eux, citons :

  • une modification spécifique d’un gène nommé HLA-B27, qui joue un rôle essentiel dans la réponse immunitaire ;
  • une infection sexuellement transmissible, comme la syphilis ou le VIH/sida ;
  • le fait d'avoir un système immunitaire affaibli.

Que faire en cas d'iritis ?

L’iritis est une maladie sérieuse, si rien n’est fait, elle peut conduire à une perte de la vision. Aussi, il est important de prendre en charge cette affection rapidement.

Le traitement cible la préservation de la vision, le soulagement de la douleur et de l’inflammation et comprend :

  • la prise de médicaments à base de corticoïdes ;
  • le collyre, qui aide à soulager la douleur en dilatant la pupille.

Par ailleurs, le Comité des médicaments à usage humain de l’Agence européenne des médicaments (EMA) a approuvé le médicament biosimilaire Amsparity® (adalimumab) dans le traitement de l'uvéite.

Aussi dans la rubrique :

Troubles visuels

Sommaire

Ces pros peuvent vous aider