Sommaire

Le décollement de rétine consiste, dans la majorité des cas, en une déchirure de la rétine, qui permet au liquide contenu dans l’œil, de s’insérer sous la rétine et de la décoller, formant une petite poche. Cette situation entraîne de graves troubles de la vision au niveau de l’œil atteint. Ces troubles doivent être pris en charge rapidement afin d’éviter des conséquences irréversibles.

Décollement de la rétine : diagnostic fait en urgence par un ophtalmologiste

Quels sont les risques ?

Le décollement de rétine est plus fréquent :

  • avec l’âge ;
  • en cas de myopie ;
  • en cas d’antécédent personnel ou familial de décollement de la rétine sur le même œil ou sur l’autre ;
  • après une opération de la cataracte ;
  • après un traumatisme de l’œil ;
  • en cas de diabète ;
  • en cas d’hypertension artérielle importante.

Comment le reconnaître ?

Les symptômes de décollement de la rétine ne touchent que l’œil atteint. L’œil n’est pas rouge, ni douloureux. Ces symptômes ne sont perçus que par la personne ayant le décollement de la rétine.         

Les principaux symptômes de décollement de rétine sont :

  • une perte de la vision d’un seul œil, partielle ou totale ;
  • une vision floue, déformée ;
  • une ombre persistante dans le champ visuel ;
  • des points lumineux (« phosphènes »), des mouches volantes (« myodésopsies »), un éclair lumineux.

L’apparition brutale ou progressive d’un ou plusieurs de ces symptômes doit pousser à consulter en urgence un ophtalmologiste ou des urgences médicales.

Comment est fait le diagnostic ?

Lors de la consultation ophtalmologique, le médecin posera le diagnostic à la fois sur les circonstances de l’apparition du trouble, mais aussi sur les antécédents du patient et surtout sur l’examen ophtalmologique et en particulier le fond d’œil.

Il s’agit d’un examen de l’œil non invasif qui permet d’observer la rétine et ses éventuelles déchirures. Le fond d’œil permettra de faire le diagnostic et d’orienter le traitement. Cet examen sera également la base du suivi et de la prévention.

Traitement du décollement de rétine : la chirurgie

Traitement simple et accessible

Le seul traitement du décollement de rétine constitué est chirurgical. En cas de déchirure sans décollement (diagnostic très précoce), un traitement au laser peut parfois être proposé.

Son but est de réappliquer la rétine décollée.

Il consiste en :

  • Une hospitalisation en hôpital de jour pour 24 à 48 heures maximum.
  • Une intervention en milieu stérile sous anesthésie locorégionale ou générale.
  • Une fermeture de la déchirure et une cicatrisation physique ou chimique de la lésion.
  • Parfois le chirurgien peut décider de réaliser une vitrectomie ou une ablation du cristallin, selon l’atteinte initiale.

Effets secondaires rares

Les effets secondaires du traitement chirurgical sont rares mais doivent être surveillés. En cas d’apparition de symptômes anormaux dans les suites de la chirurgie, une consultation en urgence est nécessaire.

On citera parmi les effets secondaires :

  • une hémorragie intra oculaire ;
  • une lésion de la paroi externe de l’œil ;
  • une augmentation de la pression intra oculaire ;
  • une lésion du nerf optique par arrêt circulatoire ;
  • une déchirure rétinienne.

Et après ?

La récupération visuelle est le plus souvent bonne mais certains troubles peuvent persister à distance. Il existe un temps de récupération qui prend parfois plusieurs mois après l’opération.

La récupération visuelle dépend de la lésion, de son ancienneté et des différentes autres pathologies oculaires présentes. Elle est souvent difficile à anticiper.

Après un décollement de rétine, et plus généralement chez toutes les personnes à risque, un suivi ophtalmologique poussé et régulier est nécessaire afin d’éviter la récidive. Des techniques de prévention du décollement de la rétine peuvent également être réalisées par laser.

Aussi dans la rubrique :

Troubles visuels

Sommaire

Ces pros peuvent vous aider