Sommaire

La cécité est un type de déficience visuelle, qui peut être partielle ou totale.

Le point dans notre article.

Cécité : définition

L'absence de vision peut exister dès la naissance, ou survenir plus tardivement, de manière progressive ou soudaine. Elle touche les deux yeux, ou seulement l'un d'entre eux.

En France, environ 1 personne sur 1 000 souffre de cécité. On estime qu'il y a 61 000 personnes dépourvues de toute perception visuelle.

Différents degrés de cécité

L'Organisation mondiale de la santé a établi 5 catégories de déficiences visuelles, dont 3 correspondent à la cécité :

  • la catégorie III correspond à une déficience profonde, lorsque la personne concernée a une acuité visuelle, après correction, inférieure à 1/20 ;
  • la catégorie IV est une déficience presque totale, lorsqu'elle tombe en dessous de 1/50. Concrètement, la personne ne peut que percevoir de la lumière ;
  • la catégorie V regroupe les cas de cécité totale, où aucune lumière n'est perceptible.

Causes principales

Les origines d'une perte de vision sont variées. Parmi les principales causes, on rencontre :

  • La dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA) : elle se développe chez des personnes de plus de 50 ans et se manifeste par une perte de la vision centrale. La vision est également distordue, les lignes droites semblent onduler.
  • Le glaucome : c'est la première cause de cécité en France. Il est provoqué par une pression excessive dans l’œil, en raison d'une accumulation du liquide produit en permanence à ce niveau, l'humeur aqueuse. En conséquence, le nerf optique s'abîme, ce qui entraîne une perte de vision. On distingue :
    • les glaucomes chroniques à angle ouvert, qui se développent progressivement et sans douleur (il existe aussi des glaucomes à pression normale qui ont les mêmes conséquences sur la vision mais qui évoluent encore plus lentement),
    • les glaucomes aigus à angle fermé qui surviennent brutalement et occasionnent de vives douleurs.
  • La cataracte : elle affecte le cristallin de l’œil qui, en circonstances normales, est transparent. Il s'opacifie progressivement, ce qui voile le champ de vision. À terme, sans intervention chirurgicale, la lumière ne parvient plus à le traverser, rendant impossible toute perception visuelle.
  • La rétinopathie diabétique : cette complication du diabète peut conduire à une perte de la vision, car la maladie endommage les petits vaisseaux sanguins (les capillaires) présents au niveau de la rétine de l’œil. Les micro-hémorragies qui peuvent survenir entraînent une perte de l'acuité visuelle.

Les symptômes n'apparaissent que tardivement, il est donc indispensable de bénéficier d'un contrôle ophtalmologique au moins une fois par an lorsqu'on souffre de diabète.

Dans les pays en voie de développement, des maladies infectieuses sont des causes courantes de cécité.

Cas particulier : la cécité corticale

La cécité corticale correspond à une situation où les yeux sont parfaitement fonctionnels, les réflexes gouvernant la rétractation ou la dilatation de la pupille conservés mais la personne ne perçoit pas les informations visuelles.

Ceci est lié au fait que les aires visuelles présentes dans le cerveau sont endommagées et ne parviennent plus à décoder les signaux qui leur parviennent.

Elle peut se produire dans diverses circonstances :

Aussi dans la rubrique :

Troubles visuels

Sommaire

Ces pros peuvent vous aider