Ordonnance de son ophtalmologue

Sommaire

Comprendre la prescription optique réalisée par votre ophtalmologiste peut être intéressante pour commander des lunettes et/ou lentilles sur Internet, ou, à défaut, pour comprendre précisément quelle est votre vue.

Cela passe tout d'abord par le fait de comprendre votre défaut visuel (ou amétropie) et également les abréviations et signes employés par le praticien. Nous faisons le point.

Amétropies les plus courantes

Les défauts visuels les plus fréquents sont : l'hypermétropie, la myopie, l'astigmatisme et la presbytie. Encore faut-il savoir ce qui se cache vraiment derrière ce vocabulaire.

En savoir plus sur la myopie

Dans ce défaut visuel, l’œil « au repos » (c'est à dire en dehors de l'accommodation qu'il effectue de lui même) a trop de puissance pour former une image nette de l'objet observé :

  • Le cristallin n'est capable que d'augmenter sa puissance par rapport à l’œil au repos et donc il ne peut former que des images floues des objets éloignés.
  • Pour corriger ce défaut, on utilise des verres de correction négative (sur l'ordonnance, cela se traduit par un signe « - »).

Zoom sur l'hypermétropie

Ce défaut visuel est souvent assimilé à l'inverse de la myopie :

  • L’œil, « au repos » n'a pas une puissance suffisante pour former une image nette de l'objet.
  • L’accommodation dont l’œil sait faire preuve peut suffire dans certains cas, mais lorsque ce n'est pas le cas, il faut accentuer la puissance de l’œil avec une correction positive des verres (sur l'ordonnance, cela se traduit pas un signe « + »).

Ce défaut affecte plus souvent la vision de près dans les premiers temps et, avec l'âge, la perception pour les objets plus éloignés est de moins en moins bonne également.

L'astigmatisme : qu'est-ce que c'est ?

Cela correspond à un œil qui a une irrégularité de courbure entraînant un défaut de vision nette quelque soit la distance à laquelle se trouve l'objet observé : le défaut visuel n'est pas le même dans toutes les directions.

Il faut alors porter des lunettes qui ont deux puissances différentes dans le même verre.

Plus d'informations sur la presbytie

Avec l'âge, l’œil évolue et vieillit. Il perd alors une partie de ses capacités visuelles, ce qui se traduit par une difficulté à voir net de près, même chez les personnes qui voient parfaitement net de loin.

Le cristallin n'est alors plus capable d'augmenter sa puissance pour accommoder sa vision de près, il faut apporter de l'aide à l’œil, ce qui sur l'ordonnance se traduit par l'addition ou Add.

Ordonnance de l'ophtalmo : les abréviations utilisées

Différentes abréviations ou signes sont donc utilisés, correspondant à la traduction des défauts visuels sur chacun des yeux :

  • OD = œil droit, OG = œil gauche, ODG = œil droit et gauche.
  • + : indique l'hypermétropie, suivie des chiffres mesurant cette hypermétropie et - : indique la myopie, suivie des chiffres mesurant cette myopie.
  • Les chiffres entre parenthèses indiquent la correction à apporter à l'astigmatisme. Ils sont suivis des degrés qui précisent l'angle de cet astigmatisme.
  • Sur les ordonnances pour la presbytie, on trouvera également la puissance Add pour corriger la vision de près (VP).
  • VL = vision de loin, VI = vision intermédiaire, AV = acuité visuelle.
  • SPH = sphère, indique une mesure en dioptries pour corriger la myopie ou l'hypermétropie.
  • CYL = cylindre, indique une mesure en dioptrie pour corriger l'astigmatisme.
  • AXE = décrit l'astigmatisme le long de l'axe horizontal de l’œil et est mesuré sur un demi-cercle virtuel (0° à 3h et 180° à 9h).
  • DVO = distance verre/œil : entre la face arrière du verre et la face avant de l’œil.

Les chiffres correspondent aux valeurs de correction. Ces valeurs de correction sont exprimées en quart de dioptrie.

Depuis le 18 septembre 2014, les ophtalmologistes doivent indiquer les écarts pupillaires sur l'ordonnance rédigée pour des lunettes de vue. Cet écart était auparavant calculé par l'opticien. Il correspond à la distance entre les deux pupilles.

Une ordonnance est valable 3 ans pour les plus de 16 ans, hors contre-indication du médecin ou premier équipement pour la presbytie.

Depuis janvier 2014, il est obligatoire d'avoir une ordonnance pour acheter des verres correcteurs.

Exemples de prescription de son ophtalmologue

Pour une personne myope : OD : -3,75 OG : -3,25

Pour une personne hypermétrope : OD : +2,50 OG : +3,00

Pour une personne astigmate et myope : OD : -4,50 (+2,00)35° OG : -3,75 (+1,25) 65° ce qui signifie que l'astigmatisme d'une valeur de +2,00 pour l’œil droit est orienté à 35°.

Pour une personne presbyte : OD : -4,00 Add : 2,00 AG : -3,50 Add : 2,00

Vous avez maintenant tous les outils en main pour comprendre votre prescription. Reste à anticiper pour prendre rendez-vous chez votre ophtalmologiste puisque malheureusement les temps d'attente sont souvent très longs (68 jours en moyenne mais avec une médiane nationale de plus de trois mois dans les villes de taille moyenne).

Besoin de plus de renseignements autour de ce sujet ? Nos autres contenus sont là pour ça :

Ces pros peuvent vous aider